6 Heures de Saint-Fons

Le 31 Avril se déroulait les 24 heures de Saint Fons (69). 3 formules au choix :

  • les 6 heures
  • Les 12 heures
  • Les 24 heures

Un représentant de la team Running Lozanne était présent. Yves, inscrit sur les 6 heures. Il termine #3 au scratch et #1V2.

Voici son Compte Rendu de course :

Je suis à Saint Fons, il est presque 10 heures, le départ va être donné… Je suis sur la ligne, à côté de Jeannick…

Du haut de ses 71 ans, la v4 est souriante, joviale… ça gentillesse donne la pêche. Je suis sur les 6 heures, elle…sur les 24 heures. Et c’est une récidiviste… Elle m’épate et force le respect.

Le speaker lui rend hommage… Il y a aussi un triathlète qui a fait je ne sais combien d’Iron Man, la traversée de la manche à la nage, et d’autres trucs costauds qui te relèguent au rang de joggeur du dimanche. Il y a aussi Yoann Stuck. Ouaaaa, ça va être chaud, va falloir envoyer pour rester devant et prétendre à une place d’honneur. Lui aussi est engagé sur les 6 heures.

Bon, ok, je regarde autour, il y a des gars de L’ACO Firminy, sur les 6 heures aussi… ha tiens, le club où mon frère a été champion de France sur 400 et 800… Une fabrique à champion et c’est pas les « Pas pressés d’Unieux » qui me contrediront… Merde, ça va être vraiment très chaud… D’autant plus que je reconnais les maillots sang et Or du club d’athlétisme de Feyzin… En même temps quoi Yves, tu voulais courir contre des cadets ????

J’arrive sur cette course pas au mieux… J’ai borné comme un fou, déjà plus de 1000 bornes cette année, légèrement fatigué, mais ce n’est pas du n’importe quoi… Je serai au top le 21 Avril à Belvès pour affronter les 100K… Je suis dans la période intensive du plan d’entrainement, bientôt la surcompensation et les 100K dans le Périgord.

Les 6H de Saint Fons, c’est une répétition…

Je n’ai aucun repère sur route. Mon dernier marathon (sur route) date de plus de 20 ans.

Sur les 5 dernières années, je n’ai couru que des semi sur route (pb 1h31). Sur la distance marathon, depuis 5 ans, mon meilleur chrono est de 5h31… Mais avec pas mal de D+.

Alors comment partir ?  à quelle vitesse ? Que puis-je prétendre ?

Les centbornnards disent que sur cette distance, c’est le chrono marathon x3… Je serai sans accompagnateur à Belvès, aussi, il me faut valider quelques points… Cette course à Saint Fons est la course idéale pour valider quelques bricoles et pour me donner confiance… ou pas.

C’est aussi la der de l’ère Quadra…. Essayons de faire une belle sortie…

J’applaudis Jeannick et je lui souhaite le meilleur sur ses 24heures. Je suis anormalement nerveux. Le départ va être donné, et je me suis mis une pression de con…

L’idée est simple. Comme je n’ai aucun repère, je pars (presque) à fond, j’essaie de voir à quel moment je craquerai (normalement après 3heures), et à partir de là, je gère la fin au mieux, en évitant de descendre sous les 10Km/h. Le but est de faire au moins 65K en 6 heures, et voir si je peux prétendre à un sub 9heures à Belves. Je me suis dis aussi qu’après 3 heures, ce sera une belle sortie longue et que si j’ai plus envie, j’arrête… Mais bon, il faut aussi travailler le mental en vue des longues lignes droites en faux plat de Belvès … Alors go, en mode Hamster, force et honneur, portons haut les couleurs de la team Running Lozanne.

Sur la ligne de départ, je ne me suis pas collé devant le paquet, ce serait trop prétentieux… Mais je reste vigilent et j’adapterai mon rythme sur la tête… Putain Yves, tu déconnes… la tête, c’est WoodStuck et je me dis « t’as pas le niveau petit, reste cool et laisse les pros s’exprimer…« . Ouai mais non… Je ne suis pas le meilleur, je ne me bats contre personne sinon moi, alors go, on va envoyer du petit bois…

Un dernier sourire à Jeannick… Boum… Le starter lâche tout le monde…

Je cours… ça y est, on y est…  Y’a plus à réfléchir… Je regarde devant… ça part vite… ok, je double une vingtaine de coureurs… Je veux rester au contact de la tête… sur les 2 premières bornes, je reste dans le top 10… Yo Stuck File loin devant, y’a un mec qui le suit, perso, à 4’30, c’est déjà trop vite pour tenir sur 6 heures, mais ok, je garde mon rythme et on verra bien, mais bordel je suis à 182 BPM le cœur bat fort pour un vieillard qui normalement a sa FC mac à 170bpm, bon, sur 2 bornes, je me dis que ma ceinture cardiaque est pas assez humide pour être juste, il faut que je transpire… 2K plus loin la FC sera de 160BPM ce qui est plus conventionnel. M’enfin, à Belvès, je ne prévois pas de dépasser le 150BPM…. C’est chaud là.

Bon, au kilo 5, je double 3 mecs qui discutent devant moi dont le gars de l’ACO Firminy… J’ai l’impression qu’ils n’entendent pas me laisser partir. Ils me collent au train… la Course est lancée, ça rigole plus… peut être que je suis provoc avec mon maillot de la team, sur lequel est floqué derrière « Vous n’avez pas fini de courir… ». Un brin provocateur sur course, surtout sur du long, même si le message n’est pas provoc et est tout autre…

Je croise Yoann, on rigole, on échange des sourires… Il me met 1 Kilo sur 8 bornes… chiotte… à ma hauteur, on discute… il me demande en quelle position je suis… « Ben écoute, je dois être #3…devant, y’a toi et le mec en Jaune… il va fort lui aussi… ». Yoann me regarde et me dis « nan, il est sur le 24 le mec… ».

Putain, sur le 24 et il court à 14Km/h… ouaaaaa, une bête. (il gagnera les 24 heures)… mais qu’est ce que je fous là à faire le hamster ???

1 heure de course, je suis #2… derrière, ça colle au train, j’ai pas intérêt à faiblir… La course est dure, le rythme important… L’avantage de cette boucle, c’est qu’on se croise souvent et on peut faire le point… Je continu… je ne me sens pas trop mal… c’est rythmé, mais je ne suis pas au max.

« Attention à droite »… Jeannick me lance « Ho pardon, je le ferai plus… »… « Pas de soucis, y’a pas de mal »… Elle est pleine de bonne humeur… J’adore, c’est dopant.

2 heures de course, je suis toujours second, Yo m’a mis un second tour… derrière, ça lâche rien… Je  plaisante avec le pote de Yoann qui est engagé sur le 24h.. « Fais moi plaisir, late ton pote Yoann, mets lui un bon tacle de ma part que je passe devant… »… « Compte sur moi » me dit-il…

Y’a aussi cette fille… Joelle. Engagée sur le 24… un rythme cool, foulée nickel… agréable à voir courir. Et les marcheurs… purée, ça déhanche, ça va vite… c’est de la marche, mais c’est fort et vite. Il y a aussi ce mec avec le casque, à chaque fois que l’on se croise, il me regarde avec un sourire de fou… ce mec est génial, il sourit à tout le monde, il transpire le bonheur…ça aide.

Il y a aussi Gregory sur le 24… Avec son chapeau en paille, il vient des Vosges. Toujours un petit mot sympa le mec… le long, c’est ça, des personnes solidaires, tout le monde s’encourage, c’est si humain, si bon… à l’heure où tout va vite, tout est compétition, résultat et ego, là, ça fait du bien… Je sais pourquoi j’aime le long, j’adore la mentalité…

3 heures de courses…. Merde, j’ai glissé en #4… Je les ai pas vu me doubler… Certainement au ravito, j’ai pas été vigilent et en +, il commence à faite chaud…

Bon, pas grave, on s’y remet, de toutes façons, ce sont des costauds… Je suis parti vite, je le paye, j’ai déjà perdu en vitesse, comme dirait Yoann Rose, j’ai fait un démarrage « Cadet » et géré comme un minime. Je ne serai pas sur le podium, fait chié, mais bon… Fallait pas être naïf non plus…. Un podium, c’est chaud à faire…

Là, je pense à Wafa…cette minette qui pour son premier ultra est montée sur le haut de la boite… ça aide de penser à elle et ce qu’elle fait… J’pense à la team…aux progrès des filles, à Cédric et sa bonne humeur. Je pense aussi à Nicolas et le marathon d’Annecy qui approche. Ce mec est capable de faire un Sub 3H si il gère le stress… Putain de stress… Je pense aussi à Laurent et aux 6 Heures de Dommartin… Si je lâche pas, c’est bon pour la promo des 6 heures de Dommartin…

Arghhh, 34 ième kilo…des crampes au bides…je ralenti…suis inquiet, c’est quoi ce bordel ???

37ième kilo, plus de crampes à l’estomac, je boucle le kilomètre en 4’52, c’est rassurant, mais la tête suit pas… Marre de faire le Hamster. Est-ce que c’est sérieux de continuer alors que Belvès est dans 3 semaines ?

Bordel, Yves, c’est maintenant que tu entres dans le dur…Tu crois quoi ? Qu’à Belvès, tu vas te balader ? Tu crois que ça va être facile ? Si t’es pas capable de continuer, tu vas faire quoi dans le Périgord ? manger du Canard, du foie gras, en buvant du Cahors ? Yves, t’es un connard, bouge ton cul bordel…

42,195K en 3h26… encore 2 h30 de course…. Combien ???? pfuiiiii….

Ça repart…mince Yo Stuck à abandonner… problème de Bide… merdoum…c’est con… fait chier merde. Je remonte sur la boite en #3 du coup, mais j’aime pas ça…

4 heures de courses…
Je reste #3, le mec de l’ACO Firminy, Jacques, m’impressionne… il a une foulée au top… légère, belle… il fait plaisir à voir, il est premier et me met 2 tours…. Jeannick est toujours là… Elle m’impressionne toujours et me rassure. Joelle aussi est là…toujours agréable de voir sa foulée. Le pote de Yo Stuck aussi tourne tranquillement. Et le mec au casque à toujours la banane…j’adore.

Ma vitesse diminue, il fait chaud, j’ai mal au dos, mal aux genoux, le mental me lâche… Fait chier… Je m’accroche à cette 3ième place. C’est dur, mais c’est une bonne prépa .

4h30… Je double Jacques, le gars de l’ACO. Il n’est pas au mieux…Je l’encourage, mais ça va pas…. Il s’arrêtera sur la ligne… Je passe #2… Pas pour longtemps… Julia Arrive… La grêle aussi, et la pluie…heureusement ça ne va pas durer… quoi que, à choisir entre la chaleur et la pluie… Bon Julia sera seconde, j’abdique.

Julia , c’est une allemande… Son mari gère les ravitos. C’est une machine cette fille. Premier semi à 16 ans. Premier Marathon à 22. Elle à 47 ans, je ne sais combien d’Ultra…ils vivent à la Chaude Fond en Suisse… Lui a fait le Thor des Géants et d’autres courses costauds…elle a fait la Diag, des trucs de dingue… à chaque ravito, je m’arrête pour boire. Elle prend une des 4 gourdes que lui tend son Mari, elle boit, et jette la gourde en fin de zone de ravito, elle ne ralentie pas…. C’est bien huilé…impressionnant. La rigueur Suisse Allemande.

Je discute avec Julia, dans ma tête, j’ai perdu…je vais la laisser filer… J’ai les jambes pour la suivre je pense, mais la tête veut pas… juste avant les 5 heures, je la laisse partir.

Derrière, c’est loin et je gère. Je laisse passer la #4. Oui LA, c’est une féminine. Elle est à 3 tours de moi. Julia me mettra 2 tours, Frédéric le premier m’en mettra 5. La dernière heure aura été une gestion de course tranquille pour conserver cette 3ième place, sans avoir la force de faire mieux.

Au final, 6 heures, 69 tours (69,007K). Des moments difficiles, une gestion médiocre à cause d’un départ trop fort… Mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Le résultat n’est pas si mal pour un vieux. Je finis #1V2, #2H, #3 au scratch. Mais plus que tout, fier d’avoir porté haut les couleurs de la team, et d’avoir fait la promo des 6H de Dommartin.

Maintenant, place à la 50aine et au 100K de Belves. Mais je voudrai finir en vous disant que la place, le podium, ne sont pas importants. Ce qui est important, c’est le plaisir de faire, et les gens que nous rencontrons.

Dans la course à pied, le long, c’est bon. C’est prendre le temps de s’intéresser aux autres, de vibrer, de se nourrir des histoires, des talents, et de la force des autres coureurs, dans un esprit de compétition certes, mais avant tout, dans la fraternité et surtout, le goût d’aller au bout de soi.

A très bientôt, un mercredi pour rire en courant avec la team, parce que finalement, le plaisir est là…proche de vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.